Créations

L’aménagement d’un jardin dépend tout d’abord de la surface et de la forme du terrain, ainsi que de la situation et de l’orientation de l’habitation. Le terrain est-il ensoleillé; ou plutôt ombragé? Se trouve-t-il dans l’ombre des habitations qui l’entourent ou d’une forêt voisine? Certaines parties du jardin se trouveront orientées au sud, au nord, à l’est et à l’ouest où l’ensoleillement, l’humidité; diffèreront, bref où le microclimat sera différent. Ces aspects sont la base de l’aménagement d’un jardin.

Le terrain est-il plat? Sur une pente? Il sera peut-être nécessaire de remblayer ou de construire un mur. Celui-ci pourra être en pierre naturelle, en ciment ou avec treillis en appui. Une haie, un mur ou une palissade peuvent protéger des regards importuns et peuvent être pris éventuellement en considération.

Naturellement, il est possible d’aménager un jardin d’après un schéma uniforme. Dans nos latitudes, quiconque désire être comme transporté dans des régions plus chaudes, planifiera éventuellement un jardin inspiré des régions où le soleil y est plus chaud. Il en va de même de l’amateur de jardin naturels qui aimera y trouver les représentantes de la flore indigène. Un jardin paysan, tout ce qu’il y a de plus classique, est également imaginable. Toutes ces idées exigent donc une réalisation planifiée avec un soin particulier.

Après avoir tenu compte de tous ces aspects et pris un une décision, il faut mettre en place l’infrastructure du jardin. Une fois les accès, chemins, terrasses et murs construits, le moment de la plantation est alors venu.

Les proportions du jardin concerné jouent un rôle dans le choix des plantes. Sans trop exagérer, on peut dire qu’un grand hêtre n’a pas sa place dans un petit jardin devant une habitation, tout comme un conifère nain se perdra sur une vaste pelouse. Il faut observer également les distances légales à ne pas dépasser qui sont réglées cantonalement et communiquées par les autorités locales.

34288

758571